Bande indienne de Penticton

Bande indienne de Penticton

La Bande indienne de Penticton (BIP) est la première des Premières Nations à passer du programme de développement du potentiel au programme d’amélioration des modalités de crédit du Fonds. La BIP est installée sur un magnifique replat du sud-ouest de la vallée de l’Okanagan. Les collines onduleuses contribuent à la beauté du paysage et présentent de nombreux replats aménageables. De plus, la collectivité est située près de la route 97 et de la ville de Penticton, ce qui accroît la valeur du terrain.

Les membres de la BIP sont des Okanagan, aussi appelés « ceux qui parlent Syilx ». Selon leur propre histoire, ils sont les premiers êtres humains à habiter ce territoire. Les Okanagan (Syilx) occupaient une région qui s’étendait sur environ 69 000 km2. Au nord, ce territoire allait jusqu’à la région de Mica Creek, tout juste au nord de ce qui est aujourd’hui Revelstoke, en Colombie-Britannique, et à l’est, jusqu’au lac Kootenay. Au sud, il s’étendait jusqu’aux environs de Wilbur, Washington, et à l’ouest, jusqu’à la vallée de la Nicola.

Depuis 2010, grâce au soutien du Fonds, la BIP a entrepris de nombreuses initiatives visant à améliorer son potentiel et à devenir admissible au programme d’amélioration des modalités de crédit du Fonds. Ces initiatives comprenaient, entre autres, la formation des gestionnaires, la planification de la relève, la formation et le perfectionnement du personnel, un manuel d’audit, l’élaboration de politiques (logement, finances et régie), l’engagement communautaire, la planification du logement et un examen organisationnel. Ainsi, la Bande a pu accroître son potentiel et renforcer la confiance dans les travaux à réaliser. La BIP a donc augmenté son obligation redditionnelle et sa transparence, amélioré ses communications et ses relations et, en définitive, accentué le sentiment de confiance dans la communauté.

La BIP compte actuellement 1 011 membres, dont la moitié environ habite dans la réserve, selon les données de 2012. Le chef et le conseil actuels de Penticton encouragent les membres qui habitent hors de la réserve à penser à y revenir. Le plus grand problème est le manque de logements pour répondre à la demande des membres dont les noms figurent sur la liste d’attente. Un nouveau lotissement important est à l’étape de l’avant-projet, et la communauté espère concrétiser ce projet afin d’offrir des lots viabilisés additionnels et de satisfaire à ses besoins.

On compte actuellement 208 logements dans la réserve. Le parc de logements comprend des maisons individuelles, des duplex et quelques maisons en rangée. La BIP utilise le Fonds pour améliorer l’accès à la propriété et offrir des options de rénovation à ses membres.

« Nous voulons aider les membres de nos bandes à fournir des logements à leurs familles. Notre service du logement nous permet d’accomplir de grandes réalisations. Grâce à notre gouvernance, aux terrains résidentiels, au processus de sélection et notre propre programme de prêts hypothécaires, ainsi qu’au soutien du Fonds pour les logements du marché destinés aux Premières Nations, nous répondons de façon concrète aux besoins en matière de logement de notre communauté. »
– Chef Jonathan Kruger (décembre 2013)

Personne-ressource :

Tabitha Eneas, Administrateur du logement
Bande indienne de Penticton
200 la promenade Westhills
Penticton (Colombie-Britannique)
V2A 6J7
Tél. : 250-493-0048
Téléc. : 250-493-2882
Courriel : teneas@pib.ca
Site Web : http://www.pib.ca/