Construire l’avenir une collectivité à la fois

OTTAWA, le 6 décembre 2017 — Grâce à l’ajout des trois nouveaux partenaires annoncés aujourd’hui, le Fonds pour les logements du marché destinés aux Premières Nations (le « Fonds ») a maintenant réussi à conclure un partenariat avec près de 40 % des Premières Nations du Canada.

« Ensemble, nous créons des conditions locales pour soutenir un système de marché de l’habitation, renforcer l’expertise et la littératie financière des collectivités et des particuliers, et instaurer la confiance que le rêve de l’accession à la propriété est possible », a déclaré John Beaucage, président du Fonds. « Les Premières Nations de Lennox Island, de Skowkale et de Kwantlen ont pris des mesures cruciales pour étendre les options d’habitation fondées sur le marché pour leurs citoyens. »

« Nous nous concentrons sur une stratégie d’habitation », a déclaré la chef Matilda Ramjattan.  Ce partenariat entre la Première Nation de Lennox Island et le Fonds pour les logements du marché destinés aux Premières Nations nous aidera à matérialiser notre vision qui consiste à fournir des logements à tous les membres de notre collectivité. » 

« Nous vivons une période de changement dans nos collectivités. Nous, à Skowkale, sommes heureux du partenariat avec le Fonds pour les logements du marché destinés aux Premières Nations, qui rehaussera les offres de programmes de logement de notre collectivité », a déclaré le chef Mark Point. « Le soutien et l’expertise du Fonds nous aideront à répondre à nos besoins en matière de logement, dans notre foulée vers l’accession à la propriété pour notre peuple. »

« Alors que notre capacité continue de se renforcer dans la Première Nation de Kwantlen, nous sommes heureux de pouvoir établir des liens positifs afin de promouvoir la santé et la croissance continue de notre collectivité », a déclaré Tumia Knott, conseillère et présidente du Seyem’ Qwantlen Business Group « Nous sommes heureux et enthousiastes à la perspective des occasions futures qui découlent de notre collaboration avec le Fonds pour les logements du marché destinés aux Premières Nations, et sommes persuadés que notre collectivité et les générations futures en tireront profit. »

« Nous savons que notre travail ne fait que commencer », a ajouté M. Beaucage. « Il y a une pénurie de logements au sein des Premières Nations au Canada. Il faut éliminer les fossés économiques et sociaux entre les Canadiens autochtones et non autochtones. Peu importe la taille de la collectivité, l’espoir et les rêves se forgeront d’un océan à l’autre, une collectivité à la fois. »

Le Fonds pour les logements du marché destinés aux Premières nations

Le Fonds, une fiducie enregistrée à but non lucratif, a été établi par le gouvernement du Canada et est issu de ce qu’on appelle dorénavant l’Accord de Kelowna. Les collectivités des Premières Nations accusent toujours un retard par rapport au reste du Canada quant aux déterminants de la santé et à la plupart des déterminants sociaux et économiques, dont le logement. Les données les plus récentes de Statistique Canada, qui datent de 2011, révèlent que 31 pour cent des unités de logement dans les réserves étaient de propriété privée par rapport à environ 69 pour cent chez les Canadiens non autochtones. Selon le recensement de 2016 :

  • un cinquième (19,4 %) de la population autochtone totale au Canada a déclaré vivre dans un logement nécessitant des réparations majeures, comparativement à 6,0 % de la population non autochtone;
  • près d’un cinquième (18,3 %) de la population autochtone vit dans un logement qui est considéré comme étant de taille insuffisante pour le nombre de personnes qui y habitent, selon la Norme nationale d’occupation.

Le Fonds aide les familles des Premières Nations à surmonter les obstacles à l’accession à la propriété et à combler ce fossé en matière d’habitation. L’investissement unique de 300 millions de dollars du gouvernement fédéral dans le Fonds pourrait, par effet de levier, engendrer des investissements totalisant 3 milliards de dollars dans des logements dans des réserves et sur des terres désignées et des terres réservées aux Premières Nations de toutes les régions du pays.

À ce jour, 237 Premières Nations dans l’ensemble du Canada ont choisi de travailler avec le Fonds. Le Fonds a approuvé un crédit potentiel de 925 millions de dollars pour quelque 6 300 prêts à domicile, ce qui représente un investissement significatif dans les collectivités de Premières Nations au Canada.

Le Fonds aide les communautés des Premières Nations en :

  • fournissant un filet de sécurité de 10 % pour les prêts à l’habitation garantis par la Première Nation;
  • fournissant un levier financier pour négocier avec les prêteurs les meilleures modalités de prêt possibles;
  • renforçant les communautés des Premières nations et en leur permettant d’accroître leur autonomie grâce à de nouveaux outils de littératie financière et de gestion financière, en améliorant le cadre de gouvernance et en développant le potentiel par l’éducation, l’information et des services innovateurs.

Le Fonds collabore avec les institutions financières qui s’engagent à fournir un service de haut niveau aux gouvernements des Premières Nations :

Voici la liste de plus en plus longue d’institutions financières au Canada qui ont choisi de financer les prêts garantis par le Fonds : BMO; la Banque CIBC; Peace Hills Trust; la Banque des Premières Nations du Canada; Vancouver City Savings, Affinity Credit Union et Valley First Credit Union; Envision Financial; le Mouvement Desjardins, Northern Savings Credit Union, Williams Lake and District Credit Union et six caisses populaires de l’Ontario situées à Hearst, Kapaskasing, Verner, Alban, Noëlville et Sturgeon Falls. 

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez consulter le site Web du Fonds à l’adresse www.flmpn.ca.

Relations avec les médias :

Fonds pour les logements du marché destinés aux Premières Nations
Deborah Taylor
Directrice exécutive
613-740-9931

Première Nation de Lennox Island
Corinne Dyment
Administratrice de bande
902-831-2779

Première Nation de Skowkale
Stacy McNeil, MBA, BCJ, PID
Directrice Générale / gestionnaire, S.A.Y. Lands
604-824-5302

Première Nation de Kwantlen
Carlo Zanuzzi, CPA
Directeur des finances et de l’administration
604-888-2488

Document d'information

Aperçu des récents partenaires du Fonds pour les logements du marché destinés aux Premières Nations

Première Nation de Lennox Island

La Première Nation de Lennox Island est une fière nation micmaque située dans la baie Malpeque, au large de la côte nord-ouest de l’Île-du-Prince-Édouard. Imprégnée de la culture et des traditions micmaques transmises de génération en génération depuis des temps immémoriaux, la collectivité est fière de son passé et de son présent et se dirige vers un avenir qui s’annonce prometteur et florissant. Accessible par une petite route en remblai et un pont, Lennox Island abrite environ 450 des 1 100 membres de la collectivité.

Depuis des milliers d’années, la baie Malpeque assure la subsistance de la nation micmaque. La baie est non seulement une source importante de nourriture pour la collectivité, mais elle est aussi une source de revenus générés par la pêche principalement au homard, aux huîtres et à d’autres crustacés. La baie Malpeque est mondialement reconnue pour sa riche histoire et sa beauté naturelle, des caractéristiques qui sont véhiculées par les informations et les visites offertes par le centre culturel micmac de Lennox Island.

Nous espérons que les revenus générés par la pêche permettront d’assurer un soutien financier aux programmes, aux services et au logement. Le logement des membres de la bande est l’une des priorités du conseil de bande de Lennox Island. Notre objectif consiste à offrir un accès équitable à des logements confortables et convenables à tous les membres de la bande qui souhaitent vivre dans la réserve.

La nation micmaque s’attend à ce que davantage de membres vivant hors réserve démontrent un intérêt pour l’accession à la propriété privée dans la collectivité avec le développement du lotissement destiné aux logements du marché. En partenariat avec le Fonds pour les logements du marché destinés aux Premières Nations, la Première Nation de Lennox Island aura accès à de nouveaux outils et à de nouvelles ressources au soutien de la gestion des logements et pour étendre ses options en matière d’accès à la propriété offertes à ses membres pour la construction de maisons neuves et l’achat ou la rénovation de maisons existantes.

Première Nation de Skowkale

La Première Nation de Skowkale (Sq’ewqeyl en langue halkomelem) est située dans la vallée du haut Fraser, tout près de la ville de Chilliwack. La Première Nation de Skowkale, membre de la Nation Stó:lō, compte environ 265 membres.

Régie par un système de représentation familiale, la collectivité abrite environ 160 membres de la bande et environ 1 000 non-membres qui vivent sur des terres en possession commune louées. Quatre-vingt-dix pour cent (90 %) des logements des membres sont des propriétés privées.

La collectivité a déployé beaucoup d’efforts pour améliorer son système de gouvernance, ce qui a entraîné d’importants changements, à savoir la pleine compétence sur ses terres de réserve en vertu du Code foncier, l’application entière des politiques de logement, la promulgation d’une loi sur la gestion des finances et le statut de membre emprunteur de l’Administration financière des Premières nations. Pour poursuivre sur cet élan de gouvernance efficace et d’indépendance économique marquée, le chef et le conseil de bande de la Première Nation de Skowkale ont fait le choix d’accorder moins d’importance au logement locatif et social et de mettre davantage l’accent sur l’accession à la propriété. À l’appui de cette initiative, la Première Nation de Skowkale développe un nouveau lotissement afin d’offrir des occasions d’accès à la propriété aux membres de la collectivité.

Les dirigeants de la Première Nation de Skowkale se sont adressé au Fonds pour les logements du marché destinés aux Premières Nations pour appuyer les efforts de la collectivité afin d’élargir la portée de ses politiques et de les harmoniser, d’aider à mettre en œuvre des initiatives d’éducation et de sensibilisation au soutien de l’accès à la propriété, et d’offrir aux membres des options qui encourageront la construction de maisons neuves, l’achat ou la rénovation de maisons existantes dans la collectivité.

Première Nation de Kwantlen

À la suite d’un système de gouvernance traditionnel, la Première Nation Kwantlen (qui signifie « coureur infatigable » dans la langue traditionnelle des Kwantlen) fusionne des pratiques de gouvernance à la fois établies et modernes. La Première Nation Kwantlen est composée d’environ 294 membres, dont le quart (1/4) vit dans une réserve, principalement dans la réserve indienne no 6 de l’île McMillan.

Grâce à la proximité de Fort Langley, en C.-B., et de la région métropolitaine de Vancouver, les membres de la collectivité bénéficient d’un fort niveau d’emploi. Des 41 maisons situées dans la réserve, la plupart sont des propriétés privées construites sur des terrains détenus par les Kwantlen. Le programme de logements locatifs selon l’article 95 de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) a été mis en place dans la collectivité en 2011. Celle-ci travaille fort pour s’assurer d’une perception des loyers constante et d’une gestion des arriérés de loyers. Le chef et le conseil appuient fermement les membres qui souhaitent construire, acheter ou rénover leurs propres maisons.

La Première Nation Kwantlen s’attend à ce que le Fonds soutienne ses efforts d’augmenter la disponibilité de terrains appropriés pour de futurs ensembles résidentiels, qu’il renforce et peaufine les politiques et les procédures en matière de logement et de terrain, en particulier pour l’accession à la propriété et les ententes de location avec option d’achat, et qu’il multiplie le nombre de propriétés privées. Les Kwantlen aimeraient également explorer un modèle d’affaires et de financement pour exploiter une maison de préparation à la vie quotidienne au sein de la collectivité.