Le Fonds pour les logements du marché destinés aux Premières Nations et la banque des Premières Nations du Canada unissent leurs efforts

WHITEHORSE (YUKON), le 17 juillet 2013 – Le Fonds pour les logements du marché destinés aux Premières nations (le Fonds) a annoncé aujourd'hui l'approbation de la Banque des Premières Nations du Canada à titre de prêteur habilité par le Fonds pour servir les Premières Nations.
La Banque des Premières Nations du Canada, qui est détenue et contrôlée à 80 % par des Autochtones, travaillera avec le Fonds afin d’offrir des prêts aux Premières Nations approuvées, à l’aide du mécanisme d’amélioration des modalités de crédit du Fonds. En plus d'élargir l'éventail des institutions financières accessibles aux Premières Nations, le partenariat entre le Fonds et la Banque contribue à accroître la portée du Fonds, car il offre aux résidents des Premières Nations les mêmes choix et occasions en matière de logement que les personnes vivant dans des communautés non autochtones.

« Alors que les Premières Nations se réunissent à l’occasion de leur 34e Assemblée générale annuelle afin de discuter des façons de donner à leurs citoyens les moyens d’instaurer le changement, le moment ne pourrait être mieux choisi pour annoncer un partenariat avec une organisation nationale comme la Banque des Premières Nations du Canada, a déclaré John Beaucage, président du conseil des fiduciaires du Fonds. C'est ensemble, grâce à de tels partenariats, que nous pourrons développer l’économie autochtone et assurer la prospérité des Autochtones partout au pays ».

Lancé en mai 2008, le Fonds soutient la signature d’ententes pour des logements du marché entre les Premières Nations et les prêteurs. Le Fonds a été créé grâce à un investissement ponctuel de 300 millions de dollars du gouvernement fédéral qui pourrait attirer des investissements de 3 milliards de dollars pour le logement dans les réserves d’un bout à l’autre du Canada. Grâce à son partenariat avec 107 communautés des Premières Nations de l’ensemble du pays, le Fonds dispose d’un montant approuvé de plus de 555 millions de dollars qui peut servir de garantie pour des prêts à l’habitation que pourraient demander des membres des Premières Nations afin de commencer la rénovation ou la construction d’une maison, de même que pour les Premières Nations qui voudraient produire des logements locatifs.

« La Banque des Premières Nations du Canada a été créée pour soutenir et promouvoir l’intérêt économique des Autochtones, alors le fait d'aider ces derniers à accéder à la propriété est un élément important de notre mission, a déclaré Keith Martell, président et chef de la direction de la Banque des Premières Nations du Canada. Nous possédons l’expérience, la compréhension et les contacts nécessaires pour aider les communautés des Premières Nations et leurs membres à tirer le meilleur du Fonds pour les logements du marché destinés aux Premières nations. Nous savons que ce n’est pas la seule réponse à la pénurie de logements dans les réserves et les terres visées par un règlement, mais c’est un outil de plus que nous pouvons utiliser pour résoudre le problème. »

La Banque des Premières Nations du Canada (BPNC) est le troisième prêteur national à collaborer avec le Fonds. La BPNC se joint à BMO et à Peace Hills Trust à titre de prêteur habilité pour servir les Premières Nations à l'échelle du pays, en plus des onze prêteurs régionaux appuyés par le Fonds.

Les Premières Nations sont entièrement libres de faire appel au Fonds pour les logements du marché. Le Fonds, qui prend appui sur le travail de l’Assemblée des Premières Nations et les succès de communautés innovatrices partout au pays, tient compte des différences qui existent entre les communautés des Premières Nations et travaille avec elles pour établir leur calendrier en vue de leur offrir le choix et la souplesse dont elles ont besoin pour remédier aux problèmes de logement qui leur sont propres.

« L’Assemblée générale annuelle fournit à la communauté des Premières Nations le temps nécessaire pour réfléchir aux progrès accomplis durant l'année et se concentrer sur l'avenir, a déclaré M. Beaucage. Pour le Fonds, 2013 a été une année marquante : en plus de célébrer notre 5e anniversaire, nous avons annoncé la signature d'un partenariat avec une 100e Première Nation. En moins de deux mois, sept autres Premières Nations ont choisi de travailler avec nous. Nous n’aurions pu atteindre un tel succès sans le soutien des dirigeants des Premières Nations à la grandeur du pays. Ensemble, nous pouvons améliorer les choses. »

À propos du Fonds pour les logements du marché destinés aux Premières nations
Le Fonds est une initiative novatrice mise sur pied par le gouvernement du Canada, par l’entremise de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL), dans le but d’offrir aux membres des Premières Nations un meilleur accès aux prêts à l’habitation dans les réserves et, le cas échéant, sur des terres visées par un règlement. Doté d’un capital de 300 millions de dollars, le Fonds a commencé ses activités en mai 2008.

Le Fonds aide les communautés des Premières Nations en :

  • offrant un filet de sûreté de 10 % pour les prêts à l’habitation garantis par la Première Nation;
  • servant de levier financier pour négocier avec les prêteurs dans le but d’obtenir des taux d’intérêt plus bas, des droits d’accès réduits aux programmes, un partage des risques et des ententes administratives;
  • renforçant les communautés des Premières Nations et en appuyant l’idée d’autonomie en offrant de nouveaux outils de littératie financière et de gestion financière, en encourageant la saine gouvernance et la transparence financière ainsi que le développement du potentiel par l’éducation, l’information et des services novateurs.

Pour en savoir davantage, veuillez consulter le site Web du Fonds, au www.fnmhf.ca.

Personnes-ressources pour les médias :

Deborah Taylor
Fonds pour les logements du marché destinés aux Premières Nations
613-740-9931

Mark Soloway
Banque des Premières Nations du Canada
306-955-6795
mark.soloway@fnbc.ca

Documents d’information 

Banque des Premières Nations du Canada

La Banque des Premières Nations du Canada est une banque à charte canadienne qui s’emploie principalement à offrir des services financiers sur le marché autochtone canadien.

La Banque offre aux Autochtones et aux non-Autochtones, aux entreprises et aux gouvernements une gamme complète de services bancaires personnels et commerciaux, notamment des services de dépôt, des prêts à terme, des prêts hypothécaires et des marges de crédit. Elle se spécialise dans le financement de projets et d'activités pour les gouvernements autochtones, les entreprises appartenant à des Autochtones et les entreprises non autochtones qui font des affaires avec ces groupes. De concert avec ses partenaires stratégiques, la Banque offre un accès à du financement structuré pour les grands projets de développement des ressources, de production d’électricité et d’infrastructure. Un fort pourcentage des activités de la Banque se déroule dans les marchés nordiques et éloignés.

La Banque des Premières Nations du Canada a été fondée en 1996 et aujourd’hui, ses actionnaires autochtones en détiennent plus de 80 %. Provenant du Nunavut, des Territoires-du-Nord-Ouest, du Yukon, de la Saskatchewan, du Manitoba et du Québec, les actionnaires autochtones de la Banque sont des organisations progressistes aux vues similaires présentant une diversité culturelle et linguistique, et ce sont tous des chefs de file respectés au sein de leurs économies régionales respectives.

Grâce au soutien de ses actionnaires autochtones, la Banque a su maintenir sa croissance et sa rentabilité au cours de chacune des quinze dernières années. Les services de la Banque sont assurés au moyen d'un réseau constitué de sept succursales offrant des services complets (dont trois dans des réserves) et de deux centres bancaires communautaires, ainsi que par des services bancaires électroniques.