Le Fonds pour les logements du marché destinés aux Premières Nations étend ses activités en Ontario

WHITEHORSE (YUKON), le 17 juillet 2013 – Le Fonds pour les logements du marché destinés aux Premières nations (le Fonds), un outil créé par le gouvernement du Canada pour élargir l’éventail de logements offerts aux Premières Nations admissibles, continue d'étendre ses activités à l'échelle du pays. Aujourd'hui, le Fonds a annoncé la création d'un partenariat avec deux autres communautés des Premières Nations de l'Ontario : Beausoleil et Wahnapitae.

« Alors que les Premières Nations se réunissent aujourd'hui à Whitehorse à l’occasion de leur 34e Assemblée générale annuelle, j’ai le grand plaisir d’annoncer que d'autres Premières Nations ont décidé de collaborer avec le Fonds pour les logements du marché destinés aux Premières nations, a déclaré John Beaucage, président du conseil des fiduciaires du Fonds. Aujourd'hui, nous célébrons les Premières Nations de l'Ontario par l'ajout des communautés de Wahnapitae et de Beausoleil à notre liste de partenaires, et nous célébrons également nos succès à l'échelle du pays. En travaillant ensemble afin d’élargir l’éventail des options de logement, nous contribuons au mieux-être économique des citoyens des Premières Nations partout au Canada. »

Lancé en mai 2008, le Fonds soutient la signature d’ententes pour des logements du marché entre les Premières Nations et les prêteurs. Le Fonds a été créé grâce à un investissement ponctuel de 300 millions de dollars du gouvernement fédéral qui pourrait attirer des investissements de 3 milliards de dollars pour le logement dans les réserves d’un bout à l’autre du Canada. Grâce à son partenariat avec 107 communautés des Premières Nations de l’ensemble du pays, le Fonds dispose d’un montant approuvé de plus de 555 millions de dollars qui peut servir de garantie pour des prêts à l’habitation que pourraient demander des membres des Premières Nations afin de commencer la rénovation ou la construction d’une maison, de même que pour les Premières Nations qui voudraient produire des logements locatifs.

« Les critères d'accès aux nouveaux modes de financement pour la construction et la rénovation de maisons dans la Première Nation de Beausoleil étaient attendus de longue date, a déclaré le chef Roland Monague. Cette nouvelle initiative sera certainement bien accueillie par les membres de la communauté. La capacité de coordonner et de contrôler la construction ou la rénovation de leurs maisons offrira une meilleure autonomie et une plus grande satisfaction aux clients. »

Les Premières Nations sont entièrement libres de faire appel au Fonds pour les logements du marché. Le Fonds, qui prend appui sur le travail de l’Assemblée des Premières Nations et les succès de communautés innovatrices partout au pays, tient compte des différences qui existent entre les communautés des Premières Nations et travaille avec elles pour établir leur calendrier en vue de leur offrir le choix et la souplesse dont elles ont besoin pour remédier aux problèmes de logement qui leur sont propres.

« La Première Nation de Wahnapitae est fière de se joindre au Fonds, car nous croyons qu'il nous permettra de favoriser l'accessibilité et l'accession à la propriété pour nos membres lors de la construction de logements dans notre communauté », a déclaré le chef Ted Roque.

À propos du Fonds pour les logements du marché destinés aux Premières nations

Le Fonds est une initiative novatrice mise sur pied par le gouvernement du Canada, par l’entremise de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL), dans le but d’offrir aux membres des Premières Nations un meilleur accès aux prêts à l’habitation dans les réserves et, le cas échéant, sur des terres visées par un règlement. Doté d’un capital de 300 millions de dollars, le Fonds a commencé ses activités en mai 2008.

Le Fonds aide les communautés des Premières Nations en :

  • offrant un filet de sûreté de 10 % pour les prêts à l’habitation garantis par la Première Nation;
  • servant de levier financier pour négocier avec les prêteurs dans le but d’obtenir des taux d’intérêt plus bas, des droits d’accès réduits aux programmes, un partage des risques et des ententes administratives;
  • renforçant les communautés des Premières Nations et en appuyant l’idée d’autonomie en offrant de nouveaux outils de littératie financière et de gestion financière, en encourageant la saine gouvernance et la transparence financière ainsi que le développement du potentiel par l’éducation, l’information et des services novateurs.

Pour en savoir davantage, veuillez consulter le site Web du Fonds, au www.fnmhf.ca.

Personnes-ressources pour les médias :

Deborah Taylor
Fonds pour les logements du marché destinés aux Premières Nations
613-740-9931

Chef Ted Roque
Première Nation de Wahnapitae
705-858-0610

Chef Roland Monague ou Amanda Mixemong
Première Nation de Beausoleil
705-247-2051

Documents d’information 

Première Nation de Beausoleil

La Première Nation de Beausoleil est située à l’extrémité sud de la baie Georgienne, sur l’île Christian, en Ontario. Il s'agit d'une petite communauté isolée de quelque 2 214 membres, dont environ 800 résidents permanents. L'accès à l’île se fait principalement par traversier, soit au moyen du NM Sandy Graham ou du NM Indian Maiden. Durant les mois d’hiver, on y accède par une route de glace ou par aéroglisseur. L’île est aussi appelée Chimnissing, qui signifie « grande île » dans la langue ojibwée.

Le territoire de la Première Nation se compose de trois îles, soit Christian, Hope et Beckwith, ainsi que d'un terrain de 25 acres situé à Cedar Point. La plupart des membres résident sur l’île Christian, mais plusieurs familles vivent à l’année à Cedar Point.

Le portefeuille de la Première Nation de Beausoleil compte 103 logements, tandis que 130 maisons appartiennent en propre à des membres de la bande. Tous les logements de la bande et des particuliers qui sont situés sur l’île et à Cedar Point sont desservis par des installations communes d’approvisionnement en eau et sont reliés aux réseaux électrique et téléphonique, en plus d'avoir accès à des services Internet haute vitesse. Le Service d'incendie de Beausoleil offre des services de protection contre l'incendie et de sauvetage, mais la communauté dispose également de ses propres services médicaux d’urgence et de police.

Tout ceci est conforme à l'objectif du service d'habitation de Beausoleil, qui consiste à préserver et à protéger les actifs de la communauté en offrant les services nécessaires à la gestion administrative, financière et technique des programmes de logement et des habitations de la Première Nation, y compris l'entretien de ces dernières.

La Première Nation de Beausoleil prévoit s'appuyer sur le Fonds pour accroître l'accession à la propriété et les options de rénovation des logements pour ses membres.

Première Nation de Wahnapitae

La Première Nation de Wahnapitae est une communauté ojibwée du nord de l'Ontario. Son nom traditionnel, Wahnapitaeping, signifie « lieu où l’eau a une forme de dent ».

La réserve no 11 de la Première Nation de Wahnapitae est accessible par une route toutes saisons depuis la ville de Capreol, située à 50 km au nord de Sudbury. Environ 92 personnes y vivent toute l’année. D'une superficie de 1 036 hectares (3,2 sur 3,2 km), le territoire de la réserve s'étend sur la rive nord du lac Wanapitei. Ce territoire pourrait s'accroître en vertu d'une entente de règlement de la revendication territoriale, qui est toujours en suspens.

Un aménagement limité a été effectué sur le territoire de la réserve, principalement le long de la rive nord du lac Wanapitei. La communauté compte 38 maisons et plus de 70 terrains résidentiels arpentés.

Environ 340 personnes sont des membres inscrits de la bande. Les citoyens élisent un chef et quatre conseillers tous les trois ans en vertu du code coutumier de la bande.

La communauté est entourée d'abondantes ressources naturelles et elle a conclu des accords de retombées avec quelques établissements dans le secteur des mines (nickel et or), de la forêt (pin et épinette) et du tourisme. Plusieurs entreprises liées au tourisme appartiennent à des membres de la bande, dont un restaurant avec permis d’alcool et quatre terrains de camping avec chalets. Des membres de la bande qui habitent dans la réserve sont employés par l’administration de la bande, les travaux publics et d’autres secteurs locaux.

La Première Nation de Wahnapitae est une communauté en expansion qui compte une population grandissante. Elle s'efforce de répondre aux besoins qui ont été cernés dans le cadre de son plan de développement communautaire, notamment en matière de développement économique, d'infrastructures et de gestion des bassins hydrologiques.

Avec l'aide du Fonds pour les logements du marché destinés aux Premières Nations, la Première Nation de Wahnapitae prévoit encourager ses membres à s'établir dans la communauté ou à y revenir, avec l'option d'acheter ou de construire une habitation.

Signataire du Traité Robinson-Huron de 1850, la Première Nation de Wahnapitae fait partie de la nation anichinabée.