Le Fonds pour les logements du marché destinés aux Premières Nations souligne son 5e anniversaire avec un nouveau partenariat et six nouveaux prêteurs en Ontario

OTTAWA (ONTARIO), le 15 mai 2013 – Cinq ans après sa création, le Fonds pour les logements du marché destinés aux Premières Nations (FLMPN) continue de progresser. En fait, le FLMPN, un outil créé par le gouvernement du Canada pour élargir l’éventail de logements offerts aux Premières Nations admissibles, souligne son 5e anniversaire d’activité avec 100 partenaires des Premières Nations et l’addition de six nouveaux prêteurs en Ontario.

« Il s’agit d’un grand jour pour le FLMPN et les communautés des Premières Nations partout au pays, a déclaré John Beaucage, président du FLMPN. On doit offrir à chaque famille autochtone la possibilité d’avoir un logement sur sa propre terre, et le FLMPN est fier de faire équipe avec un si grand nombre de communautés fortes des Premières Nations et de prêteurs engagés afin d’aider à la concrétisation de ce rêve. »

« L’Assemblée des Premières Nations est déterminée à poursuivre les efforts qu’elle déploie pour assurer à toutes les communautés des Premières Nations l’accès à des logements sûrs, convenables et abordables afin de répondre à toute la chaîne des besoins en matière de logement, notamment la capacité d’accéder à la propriété. C’est pourquoi nous aimerions souligner les efforts qu’a faits le FLMPN au cours des cinq dernières années pour faire approuver des Premières Nations à la garantie de prêt et pour appuyer leurs objectifs », a affirmé Shawn Atleo, chef national de l’APN.

Lancé en mai 2008, le FLMPN soutient la signature d’ententes pour des logements du marché entre les Premières Nations et les prêteurs. Le FLMPN a été créé grâce à un investissement ponctuel de 300 millions de dollars du gouvernement fédéral qui pourraient attirer des investissements de 3 milliards de dollars pour le logement dans les réserves d’un bout à l’autre du Canada. Grâce à son partenariat avec 100 communautés des Premières Nations de l’ensemble du pays, le FLMPN dispose d’un montant approuvé de plus de 500 millions de dollars qui peut servir de garantie pour des prêts à l’habitation que pourraient demander des membres des Premières Nations afin de commencer la rénovation ou la construction d’une maison, de même que pour les Premières Nations qui voudraient produire des logements locatifs.

« La demande de logements est importante dans notre communauté », a déclaré le chef Wayne McQuabbie de la Première Nation de Henvey Inlet – la dernière communauté de l’Ontario à être approuvée pour des prêts garantis par le FLMPN. « Des membres de l’intérieur et de l’extérieur de la réserve auront maintenant une autre option de logement, ce qui permettra amplement de combler les lacunes en matière de logement de notre communauté ».

Les Premières Nations sont entièrement libres de faire appel à l’aide offerte par le Fonds pour les logements du marché, ce qui rend encore plus formidable la signature de 100 partenaires des Premières Nations. Le FLMPN tient compte des différences qui existent entre les communautés des Premières Nations et travaille avec elles pour établir leur calendrier en vue de leur offrir le choix et la souplesse dont elles ont besoin pour remédier aux problèmes de logement qui leur sont propres.

En plus de collaborer étroitement avec les communautés des Premières Nations, le FLMPN travaille avec diverses institutions financières partout au pays afin de fournir des prêts aux Premières Nations. En Ontario, le FLMPN a récemment approuvé six nouveaux prêteurs, qui font tous partie de L’Alliance des caisses populaires de l’Ontario.

« La Caisse populaire de Hearst Limitée souhaite étendre ses services au Fonds pour les logements du marché destinés aux Premières Nations afin de respecter son engagement en matière de coopération », a affirmé Robert Verreault, directeur général de la Caisse populaire de Hearst, la première caisse de L’Alliance à être autorisée à offrir des prêts aux Premières Nations de l’Ontario. « Plus précisément, la caisse veut faciliter l’acquisition de propriétés résidentielles en aidant à faire du logement de qualité une réalité pour les membres des Premières Nations de la région de Hearst et du district de Thunder Bay ».

« Notre réseau fournit des services aux membres des Premières Nations depuis de nombreuses années », a souligné Philippe Boissonneault, président de L’Alliance des caisses populaires de l’Ontario limitée. « Notre participation à ce programme nous permet de mieux répondre aux besoins des membres des Premières Nations et de respecter notre engagement envers les communautés du Nord de l’Ontario ».

D’autres prêteurs de l’Ontario collaborent avec le FLMPN, notamment BMO Banque de Montréal, Peace Hills Trust et Desjardins.

« C’est fantastique de pouvoir compter sur un plus grand nombre d’institutions financières en Ontario qui sont prêtes à servir les Premières Nations – une plus grande concurrence et un plus grand nombre de choix ne peuvent qu’être favorables pour les Premières Nations », a affirmé M. Beaucage. 

À propos du Fonds pour les logements du marché destinés aux Premières Nations

Le FLMPN est une initiative novatrice mise sur pied par le gouvernement du Canada, par l’entremise de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL), dans le but d’offrir aux membres des Premières nations un meilleur accès aux prêts à l’habitation dans les réserves et, le cas échéant, sur des terres visées par un règlement. Doté d’un capital de 300 millions de dollars, le FLMPN a commencé ses activités en mai 2008.

Le FLMPN aide les communautés des Premières Nations en :

  • offrant un filet de sûreté de 10 % pour les prêts à l’habitation garantie par la Première Nation;
  • servant de levier financier pour négocier avec les prêteurs dans le but d’obtenir des taux d’intérêt plus bas, des droits d’accès réduits aux programmes, un partage des risques et des ententes administratives;
  • renforçant les communautés des Premières Nations et en appuyant l’idée d’autonomie en offrant de nouveaux outils de littératie financière et de gestion financière, en encourageant la saine gouvernance et la transparence financière ainsi que le développement du potentiel par l’éducation, l’information et des services novateurs.

Pour en savoir davantage, veuillez consulter le site Web du Fonds, au www.fnmhf.ca.

Personnes-ressources pour les médias :

Deborah Taylor
Fonds pour les logements du marché destinés aux Premières Nations
613-740-9931

Jennifer Ashawasegai
Henvey Inlet First Nation
705-857-2331

Robert Verreault, Directeur général
Caisse populaire de Hearst limitée
705-362-4308

Stéphane Méthot, Directeur
Caisse populaire d’Alban limitée
705-857-2082 poste 227

Sylvain Bilodeau, Directeur services aux particuliers
Caisse populaire de Verner limitée
705- 594-2388 poste 220

Daniel Perrier, Directeur de compte
Caisse populaire de Noëlville limitée
705-898-2350 poste 209

Marcel Shank, Directeur service particulier
Caisse populaire Sturgeon Falls limitée
705-753-2970 poste 206

Pierre Dorval, Directeur
Caisse populaire de Kapuskasing limitée
705-335-6161 poste 126

Documents d’information 

Première Nation de Henvey Inlet

La Première Nation de Henvey Inlet se compose de trois réserves distinctes dans la province de l’Ontario. La réserve no 2 de Henvey Inlet est située sur la rive nord-est de la baie Georgienne, à environ 90 km de Sudbury, du côté ouest de l’autoroute 69. La réserve no 13 de la rivière des Français, à 11 km au nord de la réserve no 2 de Henvey Inlet, est située du côté est de l’autoroute 69, sur la rivière Pickerel. L’île Cantin, qui fait partie de la réserve no 13 de la rivière des Français, est située au nord de la partie continentale, séparée par la rivière Pickerel et bordée au nord par la rivière des Français. La réserve no 13 de l’île Cantin n’est actuellement utilisée qu’à des fins de camping saisonnier et de chalets récréatifs.

Le principal village est situé dans la réserve no 13 de la rivière des Français, le long du chemin Pickerel River. En ce moment, on y trouve 50 maisons; la plupart de celles-ci ont été construites au cours des 10 à 15 dernières années. D’autres logements en sont à l’étape de la planification le long du chemin Pickerel River et dans le lotissement, au cas où la population continuerait de croître. Une petite population réside dans la réserve no 2 de Henvey Inlet; cependant, à l’exception des 12 maisons de membres, aucun autre aménagement n’est prévu pour le moment.

Au total, la Première Nation compte près 800 membres, tant l’intérieur qu’à l’extérieur de la réserve. Il y a actuellement quelque 170 résidents qui vivent dans la réserve.

La Première Nation de Henvey Inlet a adhéré au Fonds pour les logements du marché destinés aux Premières Nations le 12 avril 2013.

Caisse populaire de Hearst Limitée

Fondée en 1944 par les citoyens de Hearst, la Caisse populaire de Hearst fournit des services financiers depuis les 69 dernières années aux gens des collectivités des environs. Grâce à son centre de services situé dans la région de Greenstone, plus précisément à Longlac, la Caisse offre des services jusque dans la région de Thunder Bay.

La Caisse populaire de Hearst a des actifs de plus de 262 millions de dollars, et compte 8 530 membres et 45 employés, ce qui lui permet d’offrir des services de qualité.

L’Alliance des caisses populaires de l’Ontario

Plus grand réseau d’institutions financières francophones établi dans le nord de l’Ontario et propriété de ses membres, L’Alliance des caisses populaires de l’Ontario représente 13 caisses qui offrent des services par l’entremise de 29 succursales. Avec des actifs dépassant les 1,275 milliard de dollars, le réseau compte sur ses 275 employés pour servir ses 70 000 membres. Il offre à ses clients une gamme complète de produits et de services financiers qui sont accessibles en personne ainsi que grâce à la technologie virtuelle ou mobile. Les cinq caisses qui collaborent avec le FLMPN sont situées à Sturgeon Falls, Noelville, Alban, Kapuskasing et Verner.