Le Fonds pour les logements du marché destinés aux Premières Nations souligne son 5e anniversaire par de nouveaux partenariats en C.-B.

OTTAWA (ONTARIO), le 15 mai 2013 – Cinq ans après sa création, le Fonds pour les logements du marché destinés aux Premières Nations (FLMPN) continue de progresser. En fait, le FLMPN, un outil créé par le gouvernement du Canada pour élargir l’éventail de logements offerts aux Premières Nations admissibles, souligne son 5e anniversaire d’activité avec 100 partenaires, notamment deux nouveaux partenariats avec la Première Nation de Malahat et la Première Nation de Tsawout de la Colombie Britannique.

« Il s’agit d’un grand jour pour le FLMPN et les communautés des Premières Nations partout au pays, a déclaré John Beaucage, président du FLMPN. On doit offrir à chaque famille autochtone la possibilité d’avoir un logement sur sa propre terre, et le FLMPN est fier de faire équipe avec un si grand nombre de communautés fortes des Premières Nations afin de les aider à concrétiser leur rêve. »

« L’Assemblée des Premières Nations est déterminée à poursuivre les efforts qu’elle déploie pour assurer à toutes les communautés des Premières Nations l’accès à des logements sûrs, convenables et abordables afin de répondre à toute la chaîne des besoins en matière de logement, notamment la capacité d’accéder à la propriété. C’est pourquoi nous aimerions souligner les efforts qu’a faits le FLMPN au cours des cinq dernières années pour faire approuver des Premières Nations à la garantie de prêt et pour appuyer leurs objectifs », a affirmé Shawn Atleo, chef national de l’APN.

Lancé en mai 2008, le FLMPN soutient la signature d’ententes pour des logements du marché entre les Premières Nations et les prêteurs. Le FLMPN a été créé grâce à un investissement ponctuel de 300 millions de dollars du gouvernement fédéral qui pourraient attirer des investissements de 3 milliards de dollars pour le logement dans les réserves d’un bout à l’autre du Canada. Grâce à son partenariat avec 100 communautés des Premières Nations de l’ensemble du pays, le FLMPN dispose d’un montant approuvé de plus de 500 millions de dollars qui peut servir de garantie pour des prêts à l’habitation que pourraient demander des membres des Premières Nations afin de commencer la rénovation ou la construction d’une maison, de même que pour les Premières Nations qui voudraient produire des logements locatifs.

« Par ma voix, la Première Nation de Malahat saisit avec plaisir l’occasion de travailler en partenariat avec le Fonds pour les logements du marché destinés aux Premières Nations afin d’offrir des options d’accession à la propriété durables pour ses membres, ce qui nous aidera à atteindre notre but d’en arriver à l’autodétermination, a affirmé le chef David Michael Harry. Être la 100e Première nation à joindre le programme à titre de partenaire démontre clairement comment les approches nouvelles et novatrices adoptées par le Fonds pour les logements du marché destinés aux Premières Nations sont nécessaires pour répondre à la demande croissante de logements et de communautés saines, tant pour notre communauté et que pour l’ensemble des Autochtones. Nous sommes fiers de faire partie de cette étape importante et de la réussite continue du Fonds pour les logements du marché destinés aux Premières Nations. »

Les Premières Nations sont entièrement libres de faire appel au Fonds pour les logements du marché, ce qui rend encore plus formidable la signature de 100 partenaires. Le FLMPN tient compte des différences qui existent entre les communautés des Premières Nations et travaille avec elles pour établir leur calendrier en vue de leur offrir le choix et la souplesse dont elles ont besoin pour remédier aux problèmes de logement qui leur sont propres.

« Le FLMPN favorisera les ententes de financement pour nos logements dans les réserves », a déclaré le chef Harvey Underwood de la Première Nation Tsawout, qui a récemment formé un partenariat avec le FLMPN. « Ce qui est le plus important pour nous, c’est qu’il respecte notre principe de propriété collective des terres dans la réserve. Grâce au programme de développement du potentiel du FLMPN, la Première Nation de Tsawout sera en mesure de mettre sur pied son propre organisme responsable du logement, ce que nous voulions faire depuis longtemps ».

« Le nombre de Premières Nations qui collaborent avec le FLMPN en C.-B. a plus que triplé au cours de la dernière année, dont certaines comme celles de Malahat et de Tsawout qui vivent sur l’île », a dit M. Beaucage.

À propos du Fonds pour les logements du marché destinés aux Premières nations

Le FLMPN est une initiative novatrice mise sur pied par le gouvernement du Canada, par l’entremise de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL), dans le but d’offrir aux membres des Premières nations un meilleur accès aux prêts à l’habitation dans les réserves et, le cas échéant, sur des terres visées par un règlement. Doté d’un capital de 300 millions de dollars, le FLMPN a commencé ses activités en mai 2008.

Le FLMPN aide les communautés des Premières Nations en :

  • offrant un filet de sûreté de 10 % pour les prêts à l’habitation garantie par la Première Nation;
  • servant de levier financier pour négocier avec les prêteurs dans le but d’obtenir des taux d’intérêt plus bas, des droits d’accès réduits aux programmes, un partage des risques et des ententes administratives;
  • renforçant les communautés des Premières Nations et en appuyant l’idée d’autonomie en offrant de nouveaux outils de littératie financière et de gestion financière, en encourageant la saine gouvernance et la transparence financière ainsi que le développement du potentiel par l’éducation, l’information et des services novateurs.

Pour en savoir davantage, veuillez consulter le site Web du Fonds, au www.fnmhf.ca.

Personnes-ressources pour les médias :

Deborah Taylor
Fonds pour les logements du marché destinés aux Premières Nations
613-740-9931

Robert Sagmeister
La Première Nation de Malahat
250-743-3231

Peter Mitchell
La Première Nation de Tsawout
250-544-0962

Documents d’information 

Première Nation de Malahat

Le peuple de Malahat, Me’ le’ xelh Mustimuhw, occupe la rive ouest de l’Inlet Saanich, sur l’île de Vancouver, depuis des temps immémoriaux et a utilisé les territoires entourant leurs villages pour la chasse, la pêche, la cueillette des baies et les activités rituelles et cérémoniales. La Première Nation de Malahat compte 302 membres, dont 121 vivent au sein de ses deux réserves d’une superficie d’environ 224 hectares près de Mill Bay, Goldstream et les districts des hautes terres de l’île de Vancouver. Son gouvernement est membre du Naut'sa mawt Tribal Council et sa langue ancestrale est le Hulquminum.

La Première Nation de Malahat a été partie aux traités historiques Douglas signés entre 1850 et 1854, et a plus récemment signé une entente supplémentaire liée aux traités qui lui redonne les terres Shawnigan. La Première Nation de Malahat aura ainsi des terres plus vastes, des occasions de développement économique et d’importantes possibilités d’emploi pour ses membres.

Le parc de logements de la Première Nation, qui comprend environ 30 maisons, augmente. Cette année seulement, quatre maisons neuves ont été construites dans la communauté, et les membres en ont pris possession le 1er mars. La Première Nation élimine les obstacles et suit les enseignements qui bénéficieront aux générations futures de la Première Nation de Malahat.

Première Nation Tsawout

La Première Nation Tsawout est située sur l’île de Vancouver. Tsawout est l’une des cinq bandes qui constituent la Première Nation de Saanich. Les autres bandes sont celles de Tsartlip, de Tseycum, de Malahat et de Pauquachin. La Première Nation Tsawout est membre de la Sencot’en Alliance. Dans les années 1850, la Première Nation Tsawout a signé les traités Douglas, une série de traités signés par quelques Premières Nations de l’île de Vancouver et de la Colonie de l’île de Vancouver.

East Saanich IR no 2, le principal village de la Première Nation de Tsawout, a une superficie totale d’environ 241 hectares (595 acres). East Saanich est situé à quelque 15 minutes au nord de la ville de Victoria et sur la cote est de la péninsule Saanich. Elle compte environ 1 600 résidents (évaluation de 2006), dont 485 sont membres inscrits de la bande, et les autres sont des résidents qui louent des terres des propriétaires fonciers. Le nombre total de membres inscrits de la Première Nation s’élève à 828. On y trouve des maisons individuelles modulaires louées, les locaux de l’administration de la bande et des commerces, notamment des motels, des restaurants, des bureaux et des stations-service.

Saanichton Bay a toujours été importante pour les peuples Saanich de Tsawout, et continue de l’être. La baie sert de protection contre les coups de vent hivernaux habituels venant du sud-est, de source d’aliments toute l’année et joue un rôle intégral dans la vie économique, sociétale, sociale et spirituelle de Tsawout. C’est pour ces motifs que Saanichton Bay a été l’un des endroits privilégiés par les peuples Saanich pour établir les villages hivernaux, et c’est pourquoi la Première Nation de Tsawout est située ici aujourd’hui.

La Première Nation de Tsawout envisage d’utiliser le filet de sécurité du FLMPN pour les prêts visant l’accession à la propriété et les travaux de rénovation.