D’autres bonnes nouvelles pour les Premières nations de l’Ontario

OTTAWA, le 5 mai 2010 – John Beaucage, président du Fonds pour les logements du marché destinés aux Premières nations (FLMPN), a annoncé aujourd’hui que l’Anishinabek Nation Credit Union (ANCU) a été autorisée à accorder des prêts aux Premières nations de l’Ontario.

M. Beaucage a aussi annoncé que la Première nation Sagamok Anishnawbek est la deuxième en Ontario à devenir admissible aux prêts garantis par le FLMPN.

L’ANCU collaborera avec le FLMPN dans le but d’offrir des prêts aux Premières nations de l’Ontario en faisant appel au mécanisme d’amélioration des modalités du crédit du FLMPN. L’ANCU servira les Premières nations de l’ensemble de l’Ontario à partir de ses bureaux situés dans la Première nation Garden River, près de Sault Ste. Marie.

« Cette annonce est une autre preuve concrète de la progression des Premières nations vers l’autonomie », a déclaré M. Beaucage. « Les peuples des Premières nations de l’Ontario ont maintenant accès à une option de financement bien de chez eux, garantie par le FLMPN, pour leurs besoins en matière de logement dans les réserves. Le FLMPN est heureux d’accueillir l’ANCU parmi ses prêteurs participants. »

« À titre de première coopérative de crédit d’une réserve à être agréée par la province de l’Ontario, l’Anishinabek Nation Credit Union s’efforce de trouver des programmes de prêt innovateurs pour aider les membres des Premières nations à accéder à la propriété », a déclaré Allan Moffatt, directeur général de l’ANCU. « Nous sommes fiers de devenir partenaires du FLMPN pour offrir une option novatrice de financement à nos membres. »

Sagamok Anishnawbek, située dans le chenal du nord du lac Huron, prévoit utiliser la garantie du FLMPN pour permettre à la communauté d’avoir un plus grand accès aux prêts pour l’achat, la rénovation et la location d’une propriété.

« Comme nous célébrons aujourd’hui le deuxième anniversaire du FLMPN, l’annonce de Sagamok Anishnawbek prouve encore davantage que le FLMPN aide à ouvrir des portes aux membres des Premières nations en offrant un plus grand choix en matière d’habitation dans les communautés faisant preuve d’un solide leadership et guidées par une vision », a dit M. Beaucage.

« Les logements abordables et de qualité convenable sont toujours la priorité au sein de notre communauté », a affirmé le chef Paul Eshkakogan. « Le partenariat de Sagamok Anishnawbek avec le Fonds pour les logements du marché destinés aux Premières nations constitue une étape importante pour favoriser la production de logements pour nos membres et nous envisageons avec enthousiasme de travailler avec le Fonds afin d’aider à supprimer certains obstacles qui empêchent les membres de notre communauté de devenir propriétaires et d’obtenir des prêts. »

Le FLMPN est une initiative novatrice mise sur pied par le gouvernement du Canada et la Société canadienne d’hypothèques et de logement dans le but d’offrir aux membres des Premières nations un meilleur accès aux prêts à l’habitation dans les réserves et, le cas échéant, sur des terres visées par un règlement. On s’attend à ce que le FLMPN de 300 millions de dollars, en vigueur depuis deux ans, aide à garantir le financement de jusqu'à 25 000 nouveaux logements en dix ans.

À ce jour, le FLMPN a annoncé l’approbation de Premières nations participantes à Terre-Neuve, en Nouvelle-Écosse, en Saskatchewan et en Ontario.

L’Anishinabek Nation Credit Union (ANCU) rallie la BMO Banque de Montréal, la Peace Hills Trust, la Vancouver City Savings Credit Union, la Caisse populaire Desjardins et l’Envision Financial, tous des prêteurs autorisés par le FLMPN à servir les Premières nations de diverses régions du Canada.

Pour en savoir davantage, veuillez visiter le www.fnmhf.ca. Assurez-vous de lire le rapport annuel 2009 du FLMPN, intitulé « Des logements par choix ».

Personnes-ressources pour les médias :

Deborah Taylor
Fonds pour les logements du marché destinés aux Premières nations
613-740-9931

Allan Moffatt
Anishinabek Nation Credit Union (ANCU)
705-942-7655

Felix Stoneypoint
Sagamok Anishnawbek
705-865-2421

Document d’information

Profil de l’Anishinabek Nation Credit Union (ANCU)

L’ANCU est la première et la seule institution financière à appartenir entièrement à une Première nation en Ontario. L’établissement offre les produits et services attendus d’une institution financière multiservices et a pour but d’améliorer la qualité de vie des Anishinabek. C’est pourquoi on y mesure les résultats en fonction de la capacité à atteindre cet objectif.

L’ANCU est déterminée à servir et à combler les besoins particuliers des peuples des Premières nations afin de favoriser leur autonomisation économique au sein de leur communauté. De plus, on croit en l’autonomie gouvernementale des Premières nations et on estime que pour qu’elles puissent prospérer, elles doivent d’abord se doter d’infrastructures financières solides.

L’Anishinabek Nation Credit Union s’est associée à de nombreux projets mis de l’avant par les Premières nations en offrant la même gamme de services que les banques et les autres grandes institutions financières. Les membres de son personnel ont travaillé pendant des années dans d’autres établissements de ce type et sont fiers de faire bénéficier les Anishinabek de leur expérience, et ce, avec énormément de compassion, d’attention et de confiance à l’égard de leur langue et de leur culture.

Sagamok Anishnawbek

Sagamok Anishnawbek est une communauté ojibway, odawa et potawatomi située sur la rive nord du lac Huron, à environ 120 km à l’ouest de Sudbury, en Ontario. L’endroit est reconnu pour ses beautés naturelles caractérisées par la forêt boréale, de nombreux lacs et rivières ainsi que des berges rocailleuses. Signataire du Traité Robinson Huron de 1850, cette communauté possède un territoire traditionnel qui revêt une grande importance historique, ayant servi de carrefour de transport et participé à l’essor de la traite des fourrures. Sagamok compte 2 500 habitants, dont 1 400 vivent dans la réserve.

Cette communauté est située dans l’une des régions les plus actives du Canada au chapitre des ressources minérales. Ces dernières années, l’exploration minière sur le territoire traditionnel de Sagamok a bondi, nourrie par le jalonnement des concessions minières de plusieurs entreprises. La communauté est connue pour la participation très active de ses membres à l’exploitation forestière et pour la signature, avec une compagnie d’extraction de nickel, d’un accord sur les répercussions et les avantages qui fait en sorte que les retombées économiques soient partagées et que les principes de la gérance de l’environnement soient respectés sur le territoire traditionnel de Sagamok.

La réserve est très populeuse, et en prévision de l’arrivée prochaine de nouveaux emplois à Sagamok, les dirigeants de la communauté ont pour priorité d’offrir des options de logement convenables à la population. Outre les nouvelles maisons individuelles qui verront le jour, on envisage de construire un grand collectif d’habitation. Des prêts à la rénovation garantis par le FLMPN contribueront à faire en sorte que la vie utile des habitations existantes soit gérée avec soin et maximisée.

Sagamok est affiliée au Conseil tribal de North Shore et à l’Union of Ontario Indians.