La Nation des Cris d’Onion Lake obtient l’approbation du Fonds

OTTAWA, le 22 février 2010 – Le Fonds pour les logements du marché destinés aux Premières nations (le Fonds) a annoncé aujourd'hui que la Nation des Cris d’Onion Lake (NCOL) a obtenu l'approbation de recevoir un appui dans le cadre de son mécanisme d'amélioration des termes de crédit. Forte de ce soutien, la NCOL aura la possibilité d'attirer des prêteurs du secteur privé et de négocier des modalités favorables pour les prêts à l’habitation consentis aux membres de sa réserve.

« Les dirigeants de la NCOL ont pris un engagement ferme quant à la construction de logements et à l’amélioration de l’infrastructure dans leur communauté. Les nouvelles possibilités qui s’offrent aux membres et l’établissement d’un partenariat avec les prêteurs privés constituent des éléments clés de cette nouvelle orientation », a déclaré Ruth Williams, vice-présidente du Fonds. « Nous sommes enthousiastes à l’idée que la NCOL ait choisi de recourir au Fonds pour aider sa communauté à atteindre ses objectifs. »

Le Fonds a été instauré par le gouvernement du Canada et la Société canadienne d’hypothèques et de logement. Il vise à faciliter, pour les membres des Premières nations, l’accès aux prêts à l’habitation sur les réserves ou sur les terres visées par un règlement, selon le cas. Maintenant dans sa troisième année de fonctionnement, le Fonds, doté d’une enveloppe de 300 millions de dollars, peut également avoir recours à d’autres leviers financiers allant jusqu’à 3 milliards de dollars afin d’assurer le financement de la construction de nouveaux logements dans les réserves. Le Fonds devrait permettre de garantir le financement de jusqu’à 25 000 logements neufs en dix ans.

« Notre gouvernement est déterminé à faire en sorte que tous les Canadiens aient l’occasion de devenir propriétaires d’une habitation », a déclaré l'honorable Diane Finley, ministre des Ressources humaines et du Développement des compétences et ministre responsable de la SCHL. « Cette initiative constitue un grand pas en avant qui aidera aux membres des Premières nations qui vivent dans les réserves à devenir autonomes. »

« Cet appui est un sujet de fierté pour nos membres et notre communauté », a affirmé le chef Wallace Fox. « Depuis de nombreuses années, nous défendons la capacité de notre nation de devenir autosuffisante et de se gouverner en se montrant responsable et transparente dans l’atteinte de son autonomie. »

« Le moment est venu d’offrir des options de logement qui donneront aux jeunes des possibilités que leurs parents n’ont pas toujours eues. Il s’agit d’un pas important pour permettre aux générations futures de mettre en valeur leur héritage », a ajouté madame Williams.

Le chef Fox a précisé que : « Le logement constitue toujours une priorité, de même que l’emploi et la formation, pour que nous devenions une population active fière et que nos citoyens contribuent à notre économie locale et globale. Au nom de nos aînés, de nos dirigeants, de nos employés et de nos membres, je peux affirmer que nous sommes fiers de bénéficier d’un véritable partenariat avec le Fonds pour les logements du marché destinés aux Premières nations. »

Onion Lake, une communauté crie située au nord de Lloydminster, en Saskatchewan, est la cinquième communauté au Canada, et la deuxième en Saskatchewan, à obtenir l'approbation de recevoir l’appui du Fonds. La première communauté en Saskatchewan à recevoir cette approbation fut la bande indienne de Lac La Ronge.

Personnes-ressources pour les médias :

Deborah Taylor
Fonds pour les logements du marché destinés aux Premières nations
613-740-9931

Winston Walkingbear
La Nation des Cris d’Onion Lake
306-344-4200 ou 306-845-9151

Document d’information sur la communauté de la Nation des Cris d’Onion Lake

La Nation des Cris d’Onion Lake (NCOL) est à cheval sur la frontière entre la Saskatchewan et l’Alberta, dans le territoire du Traité no 6, à 50 kilomètres au nord de Lloydminster, en Saskatchewan. Au total, cette Première nation compte 4780 membres.

La communauté se trouve sur des terres agricoles ondulées et fertiles, et tire profit de l’exploitation de champs de pétrole et de gaz naturel. Pour ce faire, elle a établi à long terme plusieurs partenariats de nature économique. Le processus est établi d’après l’orientation adoptée par la communauté et de solides mécanismes de gouvernance fondés sur la vision du monde des Cris.

Le chef Wallace Fox a récemment annoncé un engagement majeur visant à améliorer et à soutenir le logement et les infrastructures au profit des membres de la NCOL. Celle-ci vient tout juste de terminer la construction d’un ensemble de 58 logements et s’attaque déjà aux travaux suivants : la construction d’un ensemble de 41 logements sur la réserve, la rénovation d’une école et l’amélioration des infrastructures d’eau et d’égouts. Ces projets d’immobilisation sont financés grâce à une combinaison de prêteurs privés et publics, ce qui est considéré comme une pratique exemplaire pour le développement des collectivités autochtones.

En plus de bénéficier d’un partenariat avec le Fonds, Onion Lake s’est engagée à aider ses membres à rénover leur logement et à obtenir des prêts hypothécaires. De plus, elle aide ceux qui souhaitent devenir propriétaires‑occupants en versant des contributions d'immobilisation pour établir une fiducie de prêts hypothécaires à l’habitation. Elle subventionne aussi une partie de la mise de fonds de ses membres qui sont admissibles à un prêt, par l’intermédiaire d’un programme de prêteurs privés.