Première nation en Ontario obtient l’approbation du Fonds

OTTAWA, le 12 février 2010 – Le Fonds pour les logements du marché destinés aux Premières nations (le Fonds) a annoncé aujourd’hui que la Première nation (PN) Batchewana a obtenue l’approbation de recevoir son appui dans le cadre du mécanisme d’amélioration des termes de crédit. Forte de ce soutien, la PN Batchewana aura la possibilité de négocier des modalités de prêts hypothécaires favorables pour ses membres auprès de plusieurs prêteurs.

John Beaucage, président du conseil des fiduciaires du Fonds pour les logements du marché destinés aux Premières nations, a affirmé au nom du conseil qu’il est heureux que la PN Batchewana ait choisi de prendre l’initiative en Ontario et de travailler avec eux. Cette dernière offre actuellement un éventail de logements du marché dans la communauté, et M. Beaucage a affirmé qu’il avait hâte de démontrer la manière dont le Fonds peut compléter et améliorer davantage leurs programmes actuels.

Le Fonds a été instauré par le gouvernement du Canada, la Société canadienne d’hypothèques et de logement et l’Assemblé des Premières Nations. Il vise à faciliter, pour les membres des PN, l’accès aux prêts à l’habitation sur les réserves ou sur les terres visées par un règlement, selon le cas. Maintenant dans sa troisième année de fonctionnement, le Fonds de 300 millions de dollars peut également avoir recours à d’autres leviers financiers allant jusqu’à 3 milliards de dollars afin d’assurer le financement de la construction de nouveaux logements dans les réserves. Le Fonds devrait permettre de garantir le financement de jusqu’à 25 000 logements neufs en dix ans.

« Le Fonds pour les logements du marché destinés aux Premières nations est un indicateur réel dans notre esprit que le Canada est résolu à améliorer la qualité de vie des peuples des Premières nations partout au Canada. Nous saluons l'initiative de financement du Canada et sommes impatients d'y collaborer afin de combler les besoins des Premières nations en matière de logement », a déclaré le chef Dean Sayers.

M. Beaucage a ajouté que : « Partout au Canada, les logements du marché dans les réserves continuent à gagner de la vigueur, et de plus en plus de PN choisissent de travailler avec le Fonds afin d’atteindre leurs objectifs. De plus, le besoin pour des logements de qualité convenable dans nos communautés est urgent, et les résidents des PN ont besoin d’avoir accès au plus d’outils possibles pour achever les travaux. Le Fonds s’avère donc un excellent moyen de faire avancer ceux-ci. »

La PN Batchewana, une communauté ojibway voisine de Sault Ste. Marie, en Ontario, est la quatrième à obtenir le soutien du Fonds.

Personnes-ressources pour les médias :

Deborah Taylor
Fonds pour les logements du marché destinés aux Premières nations
613-740-9931

Alexandra Syrette
La Première nation Batchewana
705-759-0914 poste 207

Document d’information sur la communauté de Batchewana

La Première nation des Ojibways de Batchewana se situe au coin nord-est du lac Supérieur, à la jonction de la région de la rivière St. Mary, près de la ville de Sault Ste. Marie, en Ontario. Elle compte une population totale de 2400 personnes, dont environ 72 % des membres résident à l’extérieur de la réserve.

La Première nation de Batchewana est répartie dans les communautés de quatre réserves : la réserve de Rankin, la réserve de Goulais Bay, la réserve Obadjiwan et la réserve de Whitefish Island. Ses bureaux administratifs se trouvent à la réserve de Rankin, qui est bordée sur trois côtés par la ville de Sault Ste. Marie. Les installations suivantes sont exploitées par la Première nation : un centre culturel et d’administration, un centre de santé, une maison d’hébergement pour familles en crise, un complexe pour personnes âgées, une garderie, une patinoire intérieure, un centre de jeunesse, un poste de police, un poste d’essence, une confiserie et le centre d’apprentissage de Batchewana.

La bande s’occupe des opérations de la patinoire intérieure et d’entreprises de location d’équipements pour la construction, ainsi que d’activités communautaires comme le bingo. Les entreprises de développement économique comprennent des initiatives d’énergies renouvelables, dont la production d'énergie solaire et éolienne, le développement d'une agriculture durable et la culture de baies locales. Les dirigeants ont adopté une approche de développement fondée sur des principes selon lesquels le gain économique n’a pas priorité sur la conservation de l’environnement.

La Première nation de Batchewana a un programme de logement très élaboré qui reconnaît que ses membres ont des besoins diversifiés et qui tente de s’adapter au plus grand nombre de situations possible. Cette approche a mené à la création de nombreuses solutions de nature commerciale et sociale.

La communauté prévoit utiliser le Fonds pour faciliter l’accès de ses membres aux prêts à l’habitation sur la réserve et leur permettre de rénover ou construire des logements.